Livre deuxième - La reconnaissance en plein despotisme

  • La malle de cuir

    Dès l’aube Saint-Sampson était sur pied et Saint-Pierre-Port commençait à arriver. La résurrection de la Durande faisait dans l’île un bruit comparable à celui qu’a fait dans le midi de la France la Salette. Il y avait foule sur le quai pour regarder la cheminée sortant de la panse. On eût bien voulu (...)

  • Joie entourée d’angoisses (3)

    Oui, la machine. Les deux. Il sera deux fois mon gendre. Il sera le capitaine. Good bye, capitaine Gilliatt. Il va y en avoir une, de Durande ! On va en faire des affaires, et de la circulation, et du commerce, et des chargements de boeufs et de moutons ! Je ne donnerais pas Saint-Sampson pour (...)

  • Joie entourée d’angoisses (2)

    Mess Lethierry examina les trois morceaux de papier. Il faisait assez clair pour que le chiffre 1000 et le mot thousand y fussent parfaitement visibles. Mess Lethierry prit les trois billets, les posa sur la table l’un à côté de l’autre, les regarda, regarda Gilliatt, resta un moment interdit, puis (...)

  • Joie entourée d’angoisses (1)

    Mess Lethierry agitait la cloche avec emportement.
    Brusquement il s’arrêta. Un homme venait de tourner l’angle du quai. C’était Gilliatt.
    Mess Lethierry courut à lui, ou pour mieux dire se jeta sur lui, lui prit la main dans ses poings, et le regarda un moment dans les deux yeux en silence ; un de (...)